Procédures et Contrôles d’entrée sur le territoire israélien

Pour entrer en Israël ou sur les territoires palestiniens, aucun visa n'est nécessaire aux touristes des pays avec lesquels Israël a un accord comme les pays d’Europe, les Etats-Unis ou d’autres pays (voir liste), pour un séjour de moins de 3 mois. Cette durée est renouvelable 3 mois si elle est justifiée. Pour les autres nationalités (depuis leur pays ou depuis le pays dans lequel ils sont titulaires d’un titre de séjour), une demande de visa est nécessaire avant le voyage et devra être déposée au moins 45 jours avant votre départ. La Phénicienne Tours propose un accompagnement pas à pas pour vos démarches. Cliquez sur Contacts pour adresser vos demandes.

Si l’aéroport de Tel-Aviv est réputé être l’un des aéroports les plus sûrs au monde, il est également celui où les contrôles de sécurité peuvent, pour certains, s’allonger à l’aller comme au retour. Sur cette page, on vous présente tout le processus que vous aurez à suivre, que vous voyagez seul ou en groupe, pour entrer sur le sol israélien depuis votre aéroport de départ jusqu’à votre destination finale.

A L'AÉROPORT DE DÉPART

Dès votre arrivée à l’aéroport de votre pays d’origine, dirigez-vous au guichet d’enregistrement de votre compagnie aérienne. Suivant les compagnies, il vous sera demandé parfois de vous pré-enregistrer en ligne, ce qui vous permet de gagner un peu de temps. Si vous voyagez en groupe avec une notre agence, l’enregistrement sera effectué par notre équipe, inutile de vous en préoccuper. Si vous voyagez seul(e), assurez-vous de vérifier les formalités d’enregistrement avec votre compagnie aérienne. Dans tous les cas, il vous faudra quand-même vous rendre au guichet d’enregistrement dédié pour finaliser votre enregistrement. Profitez de l’attente pour vérifier vos documents de voyage et le gabarit autorisé pour vos valises en cabine.

A titre de rappel, le pays ne faisant pas partie de l'espace Schengen, un passeport en cours de validité est obligatoire pour entrer sur le territoire. Vous devez voyager avec un passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour. À défaut, le visiteur peut se voir opposer un refus d'embarquer ou se faire refouler à l'entrée du territoire. Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.

Depuis le 23 mai 2021, les autorités israéliennes imposent le vaccin contre la Covid-19, pour entrer sur son territoire. Sans ce vaccin vous vous verrez refuser de voyager au moment de l’embarquement.

Au guichet, le personnel va vérifier votre identité et votre réservation. Si tout est en règle, vous serez enregistré sur votre vol et un document sera édité pour l’embarquement. Vos bagages seront pris en charge et envoyés en soute. Ils seront étiquetés pour rejoindre Tel-Aviv même si vous avez une ou plusieurs correspondances. Dirigez-vous ensuite vers la porte d’embarquement indiquée sur votre carte d’embarquement.

Arrivé à l’embarquement, il se peut qu’une personne vous prenne à part pour vous poser quelques questions classiques:

  • Est-ce la 1ere fois que vous vous rendez en Israël ?
  • La raison de votre séjour en Israël ?
  • Avec qui voyagez-vous ?
  • Vérification de vos réservations d’hôtel.

Des questions classiques a priori mais dont l’issue peut déterminer la facilité ou complexité de votre passage lorsque vous arriverez à l’aéroport de Tel Aviv.

ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE ISRAELIEN

Le déroulement des formalités et contrôles pour entrer sur le sol israélien suivent une logique de sécurité israélienne. Tout se passe normalement depuis votre débarquement de l’avion jusqu’à votre arrivée au point de contrôle de police avant de pouvoir récupérer vos bagages. C’est à cette étape de sortie que vous devez présenter votre passeport. Après vérification de votre identité, l’agent est supposé vous délivrer votre tampon d’entrée sous forme de vignette volante qu’il glisse dans votre passeport. Généralement, une preuve de réservation d’hébergement est demandée. Sauf que les contrôles ne prennent pas la même tournure pour tout le monde et il se peut qu’on garde votre passeport et vous invite à patienter en salle d’attente pour un interrogatoire. En effet, si on vous suspecte d’une quelconque intention qui va à l’encontre des intérêts de d’Israel, vous serez amené à être minutieusement interrogé.

Attention, certaines personnes travaillant pour des associations ou ONG utilisent les voies touristiques pour entrer sur le territoire. C'est interdit et elles s'exposent à une expulsion. Il est donc important, avant un séjour non touristique, de demander un visa en rapport avec ses objectifs aux autorités consulaires israéliennes avant son départ. Prenez contact avec l’ambassade d’Israël de votre pays.

Si certains critères de suspicion sont “évidents” d’autres le sont moins. Il n’y a pas de règles spécifiques et autant dire que pour les contrôles à l’arrivée comme au retour, la règle est qu’il n’y a pas de règle, les voyageurs sont confrontés à l’arbitraire.

Plusieurs éléments permettent toutefois de déterminer ces critères qui seront vérifiés, notamment à l’appui d’informations dont ils disposent sur les réseaux sociaux ou sur les origines du visiteur. Sur environ 4 millions de visiteurs désireux d’entrer en Israël en 2018, presque 19 000 ont été refoulés par les autorités chargées de l’immigration:

  • crainte que des activistes sous couvert de tourisme se livrent à des activités dites criminelles ou à des atteintes à la sécurité du pays ou
  • suspicion d’immigration illégale (principalement des voyageurs d’Europe de l’Est)

Il est de mise que certaines catégories de personnes ne font pas l’objet d’un interrogatoire:

  • les personnes accompagnées d’enfants mineurs
  • les personnes à mobilité réduite
  • les personnes mineures ou les personnes âgées de 55 ans au plus

Pour les autres visiteurs, préparez-vous à une attente pouvant aller de quelques minutes à plusieurs heures au cours de laquelle vous serez invité entre 1 et 4 fois à répondre à quelques questions dans une salle :

  • lNom des parents
  • Nom des grands-parents
  • origine ethnique
  • Situation familiale, métier exercé,
  • Voyage en groupe ? ou individuellement ?
  • Si vous avez des connaissances en Palestine ? si oui il vous faudra livrer des noms et liens avec ses personnes (attention les informations peuvent être vérifiées sur vos téléphones mobiles ou PC)
  • Il est possible que l’on vous demande votre confession religieuse. Si vous êtes de confession musulmane, peut-être aussi fournir l’imam ou le savant que vous suivez..

Il est possible que l’on vous demande l’accès à votre téléphone ou votre pc si vous en avez un pour des recherches d’informations. Vous avez toutefois le droit de refuser mais vous prenez le risque de prolonger votre attente à l’interrogatoire de plusieurs heures, voire même d’être interdit de séjour. Notre conseil est de vous préparer avant votre voyage (vous pouvez contacter nos services pour tout renseignement. Nos groupes bénéficient d’une formation et d’une préparation coachée avant le départ), de coopérer au maximum avec les services de sécurité et de faire preuve de patience. Une fois le visa attribué, les visiteurs peuvent ainsi sortir récupérer leurs bagages et profiter enfin de leur séjour en toute sérénité.

Les bagages sont à récupérer après le contrôle de police. Si votre attente a été longue, pas de stress, vous retrouverez vos bagages au sein de l'aéroport près des tapis. Vous pouvez vous rapprocher du service des bagages si besoin. L'aéroport Ben Gourion est réputé être l'un des aéroports les plus sûrs au monde, il n’y a pas de vols ni de dégradations de bagages. En cas de retard de livraison de bagages dûe à une escale trop courte, un service dédié vous livrera vos valises à votre hôtel.

A la sortie de l’aéroport, plusieurs taxis et Sherout (minibus) sont disponibles pour vous emmener à Jérusalem. Compter 20 à 25 minutes de trajet en journée et entre 30 à 45 minutes de nuit pour les Sherout car ces derniers peuvent déposer les passagers au porte à porte. Précisez bien le nom de votre hôtel au chauffeur.

SORTIE DU TERRITOIRE ISRAÉLIEN PAR TEL AVIV

  1. Contrôle au checkpoint à l’approche de l’aéroport :

    La sortie du territoire peut également parfois tourner à une épreuve de force où patience et courage seront vos meilleurs alliés. Se présenter à l'aéroport Ben Gourion à Tel-Aviv trois heures avant son vol retour est nécessaire voire impératif. Un premier barrage de sécurité à quelques centaines de mètres de l’aéroport demandera très probablement à votre chauffeur de se mettre sur les côtés pour un contrôle renforcé du véhicule mais aussi de vous-même:

    • le véhicule doit être libéré de vos bagages, les portes et coffre ouverts et les clefs du véhicule confiés à la sécurité
    • vous devez vous présenter en salle où vous serez soumis avec vos bagages à une fouille.

    Le contrôle peut prendre un petit moment (entre 15 et 20 minutes) mais une fois terminé, vous pourrez rejoindre votre véhicule et poursuivre jusqu'à l'aéroport. Pour éviter des contrôles longs et contraignants, il est préférable de se rendre à l'aéroport en taxi ou autre service de transport conventionné. Évitez de vous faire accompagner par des connaissances, cela permettra souvent d’éviter les contrôles ou du moins seront-ils allégés.

  2. Contrôle à l’aéroport :

    Arrivée à l’aéroport, vous devez, une nouvelle fois, passer devant un agent à qui vous donnerez votre passeport et qui vous posera quelques questions de routine (nom, prénoms, objet de la visite, où avez-vous séjourné, villes visitées etc…). Une fois terminé vous pouvez effectuer les modalités d’enregistrement de vos bagages et vous rendre à l’embarquement.

  3. Contrôle de vos bagages à main:

    Le passage à l’embarquement passe par un dernier contrôle des bagages en cabine et probablement (en fonction de vos origines et/ou de la manière dont s’est déroulé le 1er contrôle) une fouille poussée de votre corps, de vos ordinateurs et téléphones, avant de passer en salle d’attente et enfin vous détendre avant votre vol.

    Si tel était le cas, vous serez redirigé vers une autre file de fouille où il faudra déposer vos sacs et bagages en cabine, les ouvrir et sortir vos PC ou tout autre appareil. Vous serez vous-même fouillé parfois de façon poussée. Si on vous demande une mise à nu(e) partielle, vous avez parfaitement le droit d’exiger de vous déshabiller en cabine privée avec un agent féminin pour les femmes.

    La fouille peut durer jusqu’à 1 heure de temps, raison pour laquelle il est indispensable de se présenter à l’aéroport 3 heures avant votre vol. Votre heure de passage sera enregistrée et en général, les agents aéroportuaires font le nécessaire, pour s’assurer de ne pas vous faire rater votre vol à condition que votre heure de passage ait été enregistrée 3 heures avant votre vol.

    Une fois la fouille terminée, vous pourrez poursuivre pour l’embarquement normalement.